En ligne /

On sort ! (ou pas)

« Sortir, ce soir ? Je passe mon tour ! » combien de fois avons-nous prononcé cette phrase ô combien sans conséquence. Mais depuis quelques mois, elle nous revient comme une petite musique entêtante et que nous écoutons avec une certaine mélancolie. Alors, c’est acté : ce soir, pas de faux bond, on sort ! Et n’avancez pas l’excuse du compte en banque dans le rouge, du manque de sommeil, de la flemme ou de la pandémie, toutes ces sorties sont en ligne et gratuites. Haut les cœurs !

On se fait une toile avec Henri

Les salles obscures vous manquent ? Vous avez déjà ingurgité l'intégralité du catalogue Netflix ? Préparez-vous un grand saladier de pop-corn et foncez sur le site de la Cinémathèque. Avec sa plateforme Henri, l'institution propose gratuitement en VOD plus de 150 courts, moyens et longs métrages, d'hier et d'aujourd'hui. Vous ne savez pas par où commencer ? Le mot clef « American Fringe » regroupe quelques pépites du cinéma indépendant étatsunien des années 2016 à 2019. Pas votre came ? Laissez-vous porter par la sélection du jour.

On se marre avec Kyan Khojandi

On se doutait que Kyan Khojandi était un chic type, c'est confirmé puisque l'humoriste a mis en visionnage gratuit son spectacle Pulsions sur YouTube. À la suite de son triomphe avec la série Bref (également disponible sur la plateforme), Kyan Khojandi avait écrit ce show pour continuer « [s]a thérapie ». Un stand-up dans lequel il nous entraîne, avec beaucoup d'autodérision, dans ses angoisses : sa peur de la mort, ses périodes de diètes amoureuses mais aussi ses envies irrépressibles de bouffe et de sexe. La vie quoi !

On se rend au musée avec Kandinsky

Artiste majeur du 20e siècle, Vassily Kandinsky s'expose au Centre Pompidou. Mais loin de se cantonner aux œuvres emblématiques du pionner de l'art abstrait, le musée, avec le soutien de Google Arts et Culture, nous livre une expérience numérique unique. Toiles, croquis, esquisses s'acoquinent avec des photographies et des correspondances pour nous partager une vision personnelle de l'artiste. Et pour aller toujours un peu plus loin dans la compréhension de son art, la plateforme nous propose de tester notre connaissance sur le don de synesthésie, ce phénomène neurologique touchant la perception sensorielle et qui permet d'associer sons, couleurs et formes.

On s’en prend plein les yeux avec le mk2

Avouez-le, vous aussi vous mentez sur les films que vous avez vus ? Vous aussi vous feignez de connaître Cure de Kiyoshi Kurosawa pour ne pas passer pour un inculte ? Eh bien, c'est fini car chaque semaine le mk2 propose de (re) voir gratuitement 5 films cultes. Et pour ne rien manquer, mieux qu'un programme télé, le cinéma vous propose de vous envoyer la sélection de la semaine directement dans votre boîte mail en vous inscrivant à sa newsletter.

On vit l’effervescence des fashion shows avec Loïc Prigent

Rien ne semble arrêter la mode, pas même une pandémie mondiale. Si la Fashion Week a été maintenue dans une ambiance encore plus select qu'à l'accoutumé (oui, c'est possible), nombreux sont les couturiers qui ont filmé et diffusé leur défilé sur internet. Mais quoi de plus savoureux que de vivre ce moment à travers les commentaires de Loïc Prigent ? Avec sa verve légendaire, le journaliste nous emmène dans les backstages des plus grandes maisons. Si aucun carton d'invitation n'est nécessaire, une bonne dose d'humour est hautement requise.

On se fait un concert avec Tellier

La tournée française de Sébastien Tellier devait courir sur 2020/2021... Mais c'était mal connaître le chanteur-compositeur pour croire qu'il allait rester tranquillou à la maison sans nous faire danser. Profitant d'une session très privée à la Gaîté Lyrique en novembre dernier, le « God is Blue » a enregistré en live son dernier album Simple Minds. Mais que les nostalgiques de ses anciens tubes se rassurent, on retrouve dans cette captation tous les hits de l'artiste, le tout sans se taper le grand-devant-qui-nous-cache-la-vue. Toi aussi Sébastien tu nous avais manqué !

On danse dans un club berlinois

Berlin (aka LA capitale européenne de la techno) souffre. Entre le confinement, le couvre-feu et les contrôles aux frontières, les boîtes de nuit sont tristement vides depuis plus d'un an. Face à ce contexte pas franchement réjouissant, les organisateurs de soirées, gérants de boîtes de nuit et beatmakers se sont réunis sous un collectif : unitedwestram. Magie du streaming, en se rendant sur la plateforme dédiée il est désormais possible d'écouter les plus grand DJ sans se faire recaler par le physio'.

On arpente le MET

Ok, les voyages ne sont pas chaudement recommandés, mais si on profitait de cette période pour visiter le Metropolitan Museum of Art depuis son canapé ? Le prestigieux musée New-Yorkais propose chaque jour des visites virtuelles, des expositions et toute une série de ressources en ligne. Mais ce n'est pas tout ! Avec The Met 360° Project, vous pouvez vous perdre dans les galeries. Envie d'un peu de compagnie ? Laissez-vous donc expliquer la sculpture romaine par Jeff Koons.

On fait des entrechats avec l’Opéra de Paris

Oubliez l'opéra Garnier ou de Bastille, désormais c'est sur la 3eme scène que tout se joue. Créée en 2015, cette plateforme artistique en ligne a pris un nouvel envol avec le confinement. Ici, pas de nom clinquant à la Verdi, mais de grands artistes internationaux sans lien avec l'opéra à l'instar de Fanny Ardant, Mathieu Amalric ou Bertrand Bonello. Une contrainte tout de même, les films doivent honorer une discipline artistique comme la danse, la musique, le métier de costumière... Une bonne façon de se décomplexer du faste de l'opéra et d'y faire son entrée à pas de (entre)chat.