Food /

Comparatif : les plats de la foncedalle

Yeux rougis, bouche pâteuse, votre torpeur cannabique est stoppée nette par une idée obsédante : défoncer l’intégralité de votre frigo et pourquoi pas gober votre chat au passage (#teamsecondegré). Vous voilà en foncedalle, un monde que Gargantua ne renierait pas. Mais avant de quitter votre moelleux canapé, lisez notre classement high-level de la cuisine rassérénante spéciale fond de placards.

Surimi – biscotte - moutarde

Effort de préparation : ๐ŸŒฟ
Plaisir gustatif : ๐ŸŒฟ๐ŸŒฟ
Potentiel rassasiant : ๐ŸŒฟ

On a beau connaître les dessous peu reluisants de ces petits bâtonnets orangés, s’être promis solennellement de ne plus y toucher, comme avec notre ex (toxique) on y revient toujours sans savoir pourquoi. Ou peut-être pour cette absence de surprise, ce côté qui fait le job sans nous transcender. Mais au fond, vous méritez mieux.

Brioche – pâte à tartiner– cornichon

Effort de préparation : ๐ŸŒฟ
Plaisir gustatif : ๐ŸŒฟ๐ŸŒฟ
Potentiel rassasiant : ๐ŸŒฟ๐ŸŒฟ

La douceur de la brioche et le régressif de la pâte à tartiner, nous replonge dans l’antre de tante Jeannine. Mais à l’image de la vie qui nous réserve toujours des surprises en grandissant, ce classique est revisité. Un twist inattendu, aux notes douces-amères reflétant parfaitement les adultes que nous sommes devenus.

Pâtes – houmous - citron

Effort de préparation : ๐ŸŒฟ๐ŸŒฟ
Plaisir gustatif : ๐ŸŒฟ๐ŸŒฟ
Potentiel rassasiant : ๐ŸŒฟ๐ŸŒฟ๐ŸŒฟ

Coquin et méditerranéen, c’est ainsi que ce plat se présenterait sur Tinder. Au premier coup d’œil, on craque pour ses pâtes qui promettent un réconfort immédiat. Mais le petit en a dans le ventre, et alors que nos papilles sont déjà excitées, elles s’abandonnent à la texture crémeuse du houmous. La pointe de citron ajoute une touche de fraicheur bienvenue au pays de la bouche en carton.

Farine – eau – garniture

Effort de préparation : ๐ŸŒฟ๐ŸŒฟ
Plaisir gustatif : ๐ŸŒฟ๐ŸŒฟ๐ŸŒฟ
Potentiel rassasiant : ๐ŸŒฟ๐ŸŒฟ๐ŸŒฟ 

À mi-chemin entre les crêpes et les fajitas, cette recette est la MacGyver de la foncedalle. Personnalisable à l’envi, tout part d’un simple mélange de farine et d’eau tiède. Direction la Bretagne. : enfilez votre ciré jaune, sortez votre sachet de sarrasin, une tranche de jambon et faite cuire le tout dans une poêle de beurre salée. Coiffé d’un sombrero, armez-vous de farine de maïs, d’un coulis de tomate et d’un poivron pour un rendez-vous sous le soleil mexicain.