Money /

Quelles aides pour payer son loyer ?

Parfois, pour une raison ou une autre, on peut se retrouver dans des situations financières difficiles au point de ne plus pouvoir payer ses factures. Que faire si tu n’as pas assez d’argent pour payer ton loyer ? Voici les démarches à entreprendre.

Premier réflexe : contacte ton proprio !

Dans un premier temps, contacte ton proprio pour essayer de trouver une solution à l'amiable. Tu peux par exemple lui demander de te donner un délai supplémentaire pour le paiement de ton loyer ou d'étaler ta dette dans le temps (plan d'apurement). Il faudra évidemment procéder à la formalisation de cet accord par écrit.

Si tu bénéficies d'une aide personnalisée au logement (APL)*, tu dois fournir le plan d'apurement à la Caisse d'allocations familiales (CAF) pour le maintien de ton Allocation Logement.

Si ton proprio et toi n'arrivez pas à vous mettre d'accord, vous pouvez avoir recours à un conciliateur de justice pour trouver un terrain d'entente. Enfin, si ton proprio a déjà envoyé un commandement de payer ou une assignation en justice, tu devras agir en conséquence.

Bénéficier d’une aide de la Caf ou de la MSA

Tu peux te rapprocher du réseau des Caisses d'Allocations familiales ou de la Mutuelle Santé Agricole pour déposer une demande d'allocation logement ou déclarer ton changement de situation si tu touches déjà des allocations logement. Si tu as des loyers impayés, tu pourras recevoir une aide au logement pour éviter l'expulsion.

Bénéficier d’une aide d'action logement

Si tu es salarié, préretraité ou demandeur d'emploi et que ton dernier employeur était une entreprise du secteur privé, non agricole, de 10 salariés ou plus, tu peux demander :

  • L'allègement des charges de logement. Il s'agit d'un prêt sans intérêt qui peut financer les échéances de loyer nettes des aides au logement et des charges.
  • L'aide sur quittance. C'est une subvention qui peut financer les échéances de loyer, charges, redevance ou indemnités d'occupation.

Ces aides sont octroyées dans le cadre d'un accompagnement social réalisé par Action logement.

NB : Suite à la crise sanitaire (covid-19), Action logement a mis en place de nouvelles aides au logement pour les salariés, demandeurs d'emploi et saisonniers agricoles.

Enfin, n'hésite pas à te renseigner auprès de l'Association Départementale d'Information sur le Logement (l'Adil) de ton département sur la démarche à suivre et les aides disponibles en fonction de ta situation.

Trouver d’autres aides et accompagnements sociaux

Il existe d'autres solutions pour t'aider à payer ton loyer, comme le Fonds de solidarité pour le logement (FSL), par exemple.

Pour bénéficier d'une aide du FSL, il faut toucher la prime d'activité mais tes revenus peuvent être pris en considération puisqu'un foyer avec des revenus limités peut avoir droit à une aide plus importante.

Pour connaître les autres aides sociales auxquelles tu pourrais avoir droit, pense à contacter une assistante sociale ou une conseillère en économie sociale et familiale.

Tu peux les rencontrer au centre communal d'action sociale (ou service social) de ta mairie ou dans un Point conseil budget.

Tu peux aussi bénéficier d'un accompagnement en étant suivi par un travailleur social pour t'aider à dépasser tes difficultés.

Dernière solution : déposer un dossier de surendettement

Tu peux envoyer par la poste un dossier de surendettement avec les justificatifs à l'adresse suivante :

TSA 41 217-75 035 Paris Cedex 01.

* L'aide personnalisée au logement (APL) est une allocation logement qui te permet de réduire le montant de ton loyer ou de tes mensualités si tu as pris un crédit immobilier. Cette aide peut être versée par la MSA ou par la CAF. Pour en bénéficier, tu dois remplir des conditions liées à ta situation, à tes ressources et à ton logement. Rapproche-toi de la CAF pour plus d'infos.

Cet article est proposé par notre partenaire, Heyme, Mutuelles et assurances pour les étudiants et jeunes actifs.